Dead Island Riptide

Dead Island Riptide

Une pâle copie du premier Dead Island

Pour faire court, Dead Island Riptide est exactement identique à son prédécesseur, Dead Island. Identique en tous points… si ce n’est que vous changez de carte. L’histoire continue exactement là où vous l’aviez laissée dans Dead Island et rien n’a changé, à peu de choses près : missions, armes, aventures, ennemis… Riptide aurait pu constituer une extension de Dead Island… et cette option aurait peut-être été préférable, pour échapper au ridicule.
Lire la description complète

Les plus

  • Meilleure coopération
  • Nouvelle île et nouveaux personnages

Les moins

  • Identique à Dead Island
  • Moteur graphique dépassé
  • Identique à Dead Island

Moyen
5

Pour faire court, Dead Island Riptide est exactement identique à son prédécesseur, Dead Island. Identique en tous points… si ce n’est que vous changez de carte. L’histoire continue exactement là où vous l’aviez laissée dans Dead Island et rien n’a changé, à peu de choses près : missions, armes, aventures, ennemis… Riptide aurait pu constituer une extension de Dead Island… et cette option aurait peut-être été préférable, pour échapper au ridicule.

Exactement identique à Dead Island

Dead Island Riptide reprend les 4 protagonistes du premier jeu : Logan, Purna, Xian Mei et Sam B. Un soldat australien du nom de John Morgan rejoint aussi le petit groupe. Comme prévu, chaque personnage dispose de ses propres caractéristiques et capacités, que vous pourrez améliorer et affiner au cours du jeu. Si vous avez joué au premier opus, vous pouvez importer vos personnages au niveau supérieur, mais le jeu s’adapte à votre progression, n’espérez donc pas le rendre plus facile.

Le jeu se déroule sur une autre île infestée de zombies. Elle se trouve près d’Hanoï (où avait lieu le premier Dead Island) et vous y arrivez suite à un accident. Une fois au sol, vous verrez que la structure du jeu est calquée sur le premier jeu : accomplir les missions principales et secondaires que vous confient les rares humains de l’île encore en vie. L’objectif final du jeu est de survivre et de réussir à vous enfuir, mais il est parfois mis à mal par les missions que vous donnent les PNJ, parfois trop dangereuses ou même absurdes.

La composante sandbox du jeu est très présente : les missions principales vous font avancer dans l’histoire, mais c’est vous qui choisissez le rythme de votre partie. Vous prenez le temps que vous voulez pour explorer l’île, gagner des niveaux, remplir des missions secondaires, améliorer vos armes, etc.

En termes de grandeur, la carte est plus ou moins égale à celle de Dead Island, mais elle est beaucoup moins inspirée. La première île était une île paradisiaque pour nantis, alors que celle-ci est plus banale. Elle contient moins de routes et plus de cabanes. Les cours d'eau sont désormais navigables en bateau et constituent une des rares nouveautés propres à Riptide.

Une autre nouveauté notable est la série de missions avec pour objectif la défense d'une une zone sécurisée. Vous vous installez dans un bâtiment ou une fortification et vous devez endurer des vagues de zombies avec l’aide de vos amis. C’est amusant, certes, mais insuffisant.

La coopération avec les autres personnages est vraiment agréable, il faut le dire. Le système permettant de lancer ou de quitter une partie est désormais beaucoup plus fluide.

Par ailleurs, si vous avez joué au jeu précédent, attendez-vous aux mêmes mécanismes de jeu : marches sans fin le long de l’île (cette fois, elles sont particulièrement pénibles), missions absurdes, objets pour améliorer vos armes, et beaucoup, BEAUCOUP de zombies à tuer avec des pelles, des bâtons, des épées et autres objets surprenants.

Maladroit et imprécis

Dans Dead Island, tuer des zombies peut aller de la satisfaction absolue au fiasco total. C’est relativement amusant car le jeu a instauré des commandes particulières pour les massacrer. Les zombies se déplacent de droite à gauche, la vision s’ajuste automatiquement, mais il est très difficile d’estimer correctement la distance de tir. C’est ce qui fait tout le sel du jeu et qui donne des résultats inattendus : parfois, vous massacrez des hordes de zombies avec une facilité déconcertante, alors que dans la même situation, à un autre moment, vous finirez déchiqueté.

Les menus et l’inventaire manquent de clarté et sont lents. Ce défaut est d’autant plus impardonnable que Dead Island vous oblige à ramasser des objets en permanence et à entretenir vos armes pour éviter qu’elles ne s’abîment. Le mélange entre action et RPG implique de consulter souvent les menus et c’est particulièrement pénible.

Peu de changements graphiques

Riptide reprend le moteur graphique de son précédesseur et n’apporte que peu de changements. On appréciera les améliorations dont bénéficient les zombies et les personnages, surtout dans les cinématiques et les plans rapprochés. Certaines textures sont plus soignées, mais en dehors de ça, les changements sont minimes.

Le premier Dead Island est sorti il y a deux ans et on le remarque, notamment dans le framerate, plus instable qu’auparavant.

Difficile de détrôner son prédécesseur

Il est difficile de trouver du positif dans Dead Island Riptide, surtout si vous avez joué au premier jeu. On ne parle même pas de suite ou d’extension, non : c’est le même jeu que le premier. C’est tellement flagrant qu’on en vient à se poser des questions sur Techland, son développeur. Vous ne pourrez apprécier Riptide que si vous ne connaissez pas Dead Island.